Un intérêt marqué de la Chine pour le concept Docol EV Design

Bien l’industrie automobile chinoise ait connu quelques années de ralentissement, la Chine reste le plus grand pays de fabrication automobile au monde, position qu’elle occupe depuis 2008.

En 2018, la production annuelle de véhicules en Chine représentait plus de 30 % de la production mondiale de véhicules, dépassant celle de l’Union européenne ou celle des États-Unis et du Japon réunis.

Yan Bing, responsable régional des ventes pour SSAB Automotive, nous a rejoint en 2001, au meilleur moment. C''est au début des années 2000 que le boom automobile a vraiment décollé en Chine, du fait de l'émergence d'une classe moyenne et du développement économique.

« Ma carrière a presque parfaitement coïncidé avec la période la plus dynamique de l’histoire de l’industrie automobile chinoise et je suis extrêmement fier d’en être le témoin et de participer à l’histoire », déclare-t-il.

Yan Bing est né en 1974 et a grandi dans diverses régions de la Chine, du sud au nord. Il a deux filles, de neuf et quatre ans. Sa formation technique porte sur la science des matériaux et l’ingénierie.

C'est peu de temps après l'arrivée de Yan Bing, en 2003, que SSAB a commencé à vendre son acier avancé à haute résistance (AHSS) Docol à l’industrie automobile chinoise.

« La demande du marché a considérablement évolué depuis 2003. L’acier AHSS est largement reconnu comme matière légère essentielle pour les applications automobiles. Les aciéries locales chinoises, comme Baosteel, ont également développé une série de nuances d’acier AHSS et les mettent en avant sur le marché chinois », indique Yan Bing.

Quant aux tendances actuelles du marché chinois, il pense qu’elles seront plus ou moins comme celles du marché mondial, avec une augmentation de la part des aciers AHSS et une concurrence renforcée avec d’autres matières légères, comme l’aluminium.

« La Chine pourrait se concentrer davantage sur le développement des véhicules tout électriques (BEV), tandis que le besoin de protection des batteries devrait entraîner une demande plus élevée des meilleures nuances d’acier AHSS, en particulier les nuances martensitiques », indique Yan Bing.
 
SSAB a récemment présenté son concept Docol EV Design Concept, qui met l'accent sur l'innovation – comme par exemple, pour la protection des batteries dans les voitures électriques. Yan Bing indique que ce concept suscite l’intérêt des constructeurs de véhicules électriques en Chine.

« Certains ont utilisé de l’acier Docol AHSS pour des pièces critiques comme les longerons, pour cumuler résistance élevée et faible poids, même s’il semble compliqué de créer une structure de protection de batterie qui ne se composerait que d’acier AHSS. Ce concept est un déclencheur pour faire naître de nouvelles idées plutôt qu’un plan prêt à l’emploi pour guider la conception de la structure de la carrosserie. La coopération entre les équipementiers, les fournisseurs de rang 1 et SSAB est la clé du succès.
 
« L'idée de toujours repousser les limites de la facilité d’utilisation de l’acier AHSS Docol en développant des nuances toujours plus pratiques à utiliser, associées à des méthodes de fabrication avancées comme le profilage en 3D, pour contribuer aux efforts des clients pour réduire le poids pour un coût inférieur, abordable, est fortement ancrée dans la culture d’entreprise de SSAB », explique-t-il.
 
Cette année, la pandémie de COVID-19 a affecté de nombreuses entreprises dans le monde. Yan Bing admet que l’activité de SSAB en Chine a également été touchée, mais il reste optimiste pour l’avenir.

« Notre activité a été impactée par la diminution de la demande des clients et la limitation des voyages. Toutefois, l’industrie automobile chinoise se redresse peu à peu et nous sommes confiants sur les perspectives pour le second semestre 2020 », indique-t-il.

Yan Bing
Yan Bing – Responsable des ventes chez SSAB Automotive en Chine 
« Nous n’avons jamais cessé de tout faire pour faciliter la mise en œuvre des aciers Docol AHSS »
180