Crédits d’émissions carbone pour l’acier sans énergie fossile en 2026

Les déclarations environnementales de produits (DEP) sont des documents vérifiés et enregistrés de manière indépendante qui donnent des informations claires et comparables pouvant servir pour les évaluations du cycle de vie de vos produits (ACV). Les dernières DEP de SSAB facilitent les comparaisons entre l'utilisation d'aciers à base de minerai de fer et les aciers recyclés. Et pour ce qui est de notre acier sans énergie fossile qui sera produit en 2026, sa valeur d'émissions de CO2 sera encore plus faible dans la DEP

Optimisez les ACV automobiles dès maintenant – et bien plus encore en 2026

L’article suivant s'appuie sur un récent webinaire SSAB, que vous pouvez visionner à la demande. Pour plus d’informations sur la manière la nouvelle technologie à base d’hydrogène que SSAB a mise en place pour fabriquer de l’acier sans énergie fossile, consultez ce webinaire.

Tout d’abord, faites-nous un point rapide sur le développement d’HYBRIT : le projet qui permettra de produire de l’acier sans énergie fossile.

Thomas Hörnfeldt : Eh bien, notre petite usine pilote est opérationnelle depuis septembre 2020, date à laquelle elle a été inaugurée par le Premier Ministre suédois. Je dis « petite », mais en réalité, elle fait 50 mètres de haut.

Et nous venons d’annoncer que nous allions construire la première usine au monde de minerai de fer préréduit, produit sans énergie fossile, à Gällivare, en Suède. Elle commencera à produire en 2025-2026 avec une capacité initiale, en 2026, de 1,3 million de tonnes. Nous sommes donc sur le point d’atteindre notre objectif de fournir un acier commercial sans énergie fossile pour tous nos groupes de produits dès 2026.

Le premier ministre Stefan Löven et l’usine Hybrit
Thomas Hörnfeldt et Jonas Larsson

Thomas Hörnfeldt, VP développement commercial durable chez SSAB et Jonas Larsson, directeur des affaires environnementales chez SSAB.

En parlant de « premières », parlez-nous des objectifs scientifiques de SSAB

Jonas Larsson : Les objectifs climatiques de SSAB ont été approuvés par l’initiative Science Based Targets (SBTi), ce qui signifie qu'ils sont conformes aux dernières sciences du climat et à l’Accord de Paris.

À notre connaissance, SSAB est la seule sidérurgie à obtenir une première accréditation SBTi pour l’acier à base de minerai de fer. Nous sommes donc vraiment fiers de cette reconnaissance. Nos objectifs, qui tiennent compte de nos émissions directes, mais aussi des émissions indirectes de l’énergie que nous achetons prévoient une réduction de 35 % de réduction de nos émissions entre 2018 et 2032.

Couvertures des DEP SSAB

Et nous mettons à disposition des DEP pour tous nos groupes de produits ?

Jonas Larsson : Oui, les clients de SSAB ont demandé des déclarations environnementales de produits (DEP). Ils peuvent désormais télécharger cinq déclarations pour nos aciers plats et d’autres déclarations pour nos aciers tubulaires sur SSAB.com ou à partir du système international EPD®, environdec.com.

Certains produits en acier SSAB sont fabriqués à la fois en Suède et en Finlande : les DEP sont-elles différents selon les usines ?

Jonas Larsson : Non, nous avons utilisé des moyennes pondérées à partir de toutes nos usines. Ainsi, pour chaque produit en acier, vous trouverez les informations dont vous avez besoin pour les évaluations du cycle de vie sur une seule DEP, que l’acier provienne d’une usine SSAB suédoise ou finlandaise. C’est logique, car de nombreux produits sont fabriqués sur plusieurs sites.

Qu’est-ce que SSAB a retiré du processus DEP ?

Jonas Larsson : Comme les DEP sont des documents à l'international, nous avons pu mettre à jour nos niveaux d'efficacité énergétiques pour le CO2 et nous comparer aux autres acteurs de la sidérurgie dans le monde. Nous avons pu constater que la moyenne mondiale des émissions de CO2 était de 10 à 20 % supérieure à celle de la production de SSAB. Et dans le même temps, c'est SSAB qui obtient la meilleure valeur pour chaque groupe de produits : aciers laminés à chaud, laminés à froid et revêtus.

Comment les constructeurs automobiles peuvent-ils utiliser les nouvelles DEP Docol dans les évaluations du cycle de vie de leurs voitures ?

Jonas Larsson : La partie des émissions indirectes de niveau 3 de l’ACV d’un constructeur automobile couvre ses matières premières – dans le cas présent, il s'agit de l’acier avancé à haute résistance Docol. Bien entendu, chaque fois que cela est possible, SSAB demande à nos clients du secteur automobile d’envisager l’utilisation des nuances d’acier de formage à froid Docol – au lieu des aciers laminés à chaud – pour réduire leur empreinte de niveau 2 (Énergie) et de niveau 1 (Production). Nous leur suggérons également de prévoir d'autres améliorations de leurs conceptions pour une utilisation plus large d’aciers à plus haute résistance afin d'« alléger » leurs véhicules, ce qui réduit la consommation d’énergie et les émissions lors de la conduite. Il s'agit des émissions indirectes de niveau 3.

Mais, la fin de vie de la voiture est comprise dans les DEP Docol, n'est-ce-pas ?

Jonas Larsson : Oui ! Pour les pièces de voiture fabriquées à partir de nos aciers. Comme vous le savez, l’une des qualités uniques de l’acier utilisé pour les voitures est qu'il peut être recyclé à l’infini sans perdre ses propriétés. La recyclabilité de l’acier génère un crédit dans nos DEP.

Pouvez-vous expliquer les valeurs d’émission de CO2 répertoriées dans une de vos DEP ?

Jonas Larsson :  sans problème. Cette déclaration environnementale concerne nos aciers et bobines laminés à chaud :

Graphique : tonnes d'émission de CO2/tonnes de produit en acier
Explication du tableau

La colonne intitulée « A1-A3 » répertorie le nombre de kg d'équivalents CO2 – soit dans le cas présent, 2,16 tonnes de CO2pour chaque tonne d’acier livrée à un constructeur automobile. La colonne D représente la valeur de crédit de l’acier recyclé en fin de vie de la voiture : elle est diminuée de 1,48 tonne de CO2. Par conséquent, 2,16 – 1,48 = 0,68 tonnes de CO2 pour chaque tonne d’acier – ce qui est comparable à la production d’acier à partir de matières recyclées.

Thomas Hörnfeldt : Pensez-y : Le monde recycle désormais 85 % à 90 % de tout l’acier, mais cela ne répond actuellement qu’à 25 % de nos besoins en nouveaux produits en acier Le reste doit donc provenir du minerai de fer. Et la production actuelle d’acier SSAB à base de minerai de fer, conformément à nos DEP, est comparable à une utilisation d’acier recyclé pour votre produit.

Impressionnant, mais qu'est-ce qui va changer dans les valeurs de DEP lorsque vous fournirez de l’acier sans énergie fossile ?

Jonas Larsson : En 2026, quand SSAB commencera à vendre de l’acier sans énergie fossile, la valeur dans la colonne A1-A3 sera bien inférieure, mais la valeur de recyclage de -1,48 restera la même. Nous allons donc montrer une valeur nettement inférieure à tout ce qui est disponible aujourd’hui. Exactement. Nous connaîtrons cette valeur quand chacun de nos produits en acier sans énergie fossile aura sa propre DEP en 2026.

Thomas Hörnfeldt : Par exemple, si votre véhicule électrique est produit avec des matières qui n’atteignent pas zéro émission dans l’évaluation de leur cycle de vie (je pense aux packs de batterie, mais il peut s’agir de toute autre matière difficile à éliminer), vous pourriez au moins compenser partiellement cela en utilisant de l’acier sans énergie fossile.

Questions des participants au webinaire

Tous les types de produits SSAB seront-ils disponibles en version sans énergie fossile d’ici 2026 ?

Oui.

Y aura-t-il un certificat spécifique pour les aciers sans énergie fossile ?

Oui. Les aciers sans énergie fossile auront leurs propres déclarations environnementales de produits.

Les propriétés des aciers sans énergie fossile seront-elles différentes de celle des aciers traditionnels ?

Non. Le processus de fabrication de fer à fer à réduction directe de H2 produit du « minerai de fer préréduit », qu'on envoie dans un four à arc électrique. Toutes les étapes suivantes de la fabrication de l’acier, celles qui apportent les propriétés spécifiques d’une nuance, seront les mêmes qu’aujourd’hui. La seule différence sera la mise en œuvre par SSAB de procédés de production d’acier à partir de combustibles sans énergie fossile et d’électricité sans énergie fossile.

Le recyclage d'un acier sans énergie fossile est-il différent de celui de l’acier classique ?

Le processus de recyclage est le même. Toutefois et c'est bien la première fois, la production d'un acier sans énergie fossile augmentera la quantité de métaux à recycler, partout dans le monde, sans générer d’importantes émissions de CO2. C’est une grande différence.

Comment l'empreinte CO2 est-elle certifiée pour les intrants que vous utilisez ?

Nous disposons d’un vérificateur tiers qui passe en revue tous les matériaux et valide les bases de données matériaux dont nous nous sommes servies. Cela fait partie intégrante du processus de vérification de la DEP et toutes les étapes sont transparentes pour tout le monde.

Est-ce que le processus de réduction directe de l’hydrogène que SSAB mettre en œuvre peut entraîner des fragilisations par l’hydrogène ?

Nous nous sommes également posé cette question. Mais la réponse est « non ». Lors de la fabrication du fer, l’hydrogène (H2) se combine à l’oxygène (O) présent dans l’oxyde de fer, formant ainsi un sous-produit de H2O (eau). Tout reste d’hydrogène disparaîtra très rapidement, au plus tard dans le four à arc électrique.

Avez-vous d’autres questions sur la fourniture par SSAB du premier acier sans énergie fossile ?

Votre représentant Docol® local se fera un plaisir de vous apporter les réponses dont vous avez besoin.
180