180
Revêtement en Galfan

Galfan - Meilleures formabilité et résistance à la corrosion

Le Galfan (ZA) est un alliage zinc-aluminium qui assure une excellente protection contre la corrosion et permet un formage de qualité par rapport à un revêtement zingué standard.

Le revêtement Galfan a une excellente résistance à la corrosion par rapport au revêtement en zinc standard. Ainsi, le revêtement Galfan est parfait pour allonger la durée de vie d’une pièce d’acier ou remplacer un revêtement en zinc standard par un revêtement Galfan plus fin, apportant au passage une meilleure aptitude au soudage et des propriétés de formage supérieures.

Le revêtement Galfan est reconnaissable à sa surface métallique brillante et son aspect légèrement pommelé. La composition eutectique du Galfan, 95 % de zinc et 5 % d’aluminium, améliore l’adhésion du revêtement et sa structure lamellaire à micro-échelle lui confère une excellente ductilité et une aptitude à l'emboutissage profond. Le Galfan a une aptitude au formage bien plus optimale qu'un revêtement en zinc standard.

Le Galfan est obtenu par un procédé continu d'immersion à chaud des deux côtés. Le revêtement bénéficie d'une protection sacrificielle contre la corrosion pour les zones aux surfaces d'acier exposées, comme les tranches et les parties endommagées du revêtement (rayures, chocs, etc.). Les zones ayant subi de grosses opérations de formage bénéficient d’une protection totale contre la corrosion, car le revêtement présente très peu de risques d’écaillement en raison de sa faible friction et de sa forte adhésion.

SSAB propose plusieurs épaisseurs de revêtement Galfan et différentes qualités et traitements de surface pour s'adapter à une variété d'applications.

Épaisseur du revêtement

Désignation du revêtement Masse minimale totale du revêtement,
les deux surfaces (g/m2) *
Valeur de référence pour l'épaisseur du revêtement par surface,
généralement (μm)
ZA095 95 7
ZA130 130 10
ZA155 155 11
ZA185 185 14
ZA200 200 15
ZA255 255 20
ZA300 300 23
* dans le test « trois points »

Outre ces épaisseurs de revêtement en Galfan définies conformément à la norme EN10346:2015, l'offre comporte différents revêtements asymétriques, des revêtements avec une masse minimale de revêtement égale par surface et d'autres spécifications des constructeurs disponibles sur demande.

Mise en œuvre de l'acier revêtu Galfan

Formage

Les mêmes procédés de formage que pour les aciers non revêtus peuvent donc être appliqués aux aciers zingués sans devoir apporter de modifications majeures au processus. De légères différences dans le comportement de la surface peuvent entraîner des changements au niveau de la lubrification, de la géométrie des outils et des forces de maintien. Le revêtement métallique a l'avantage de servir de lubrifiant, ce qui fonctionne très bien avec les pressions de surface faibles et modérées qui ont lieu pendant le formage.

La microstructure lamellaire du revêtement Galfan est extrêmement bien adaptée au profilage, à l'emboutissage profond difficile, au profilage et au pliage. La fine couche intermétallique à l'interface acier-revêtement confère au revêtement Galfan une grande résistance à la fissuration. Ces deux propriétés font du Galfan un revêtement de choix pour les opérations de formage exigeantes.

La réussite du formage d’un acier en revêtement métallique dépend des éléments suivants : géométrie de la pièce, nuance d’acier choisie, type et épaisseur du revêtement métallique, qualité de la surface, protection et outil utilisés.

Soudage

Pour le soudage des aciers revêtus, différentes méthodes peuvent être utilisées : soudage par résistance, soudage laser et soudage à l’arc. Si les recommandations de soudage sont respectées, les propriétés mécaniques des joints soudés sont égales à celles des aciers non revêtus. Les aciers revêtus Galfan (ZA) peuvent être soudés en utilisant les mêmes paramètres que pour les aciers zingués (Z). Comme le Galfan réduit l'épaisseur du revêtement, le courant de soudage requis est plus faible et la durée de vie des électrodes de soudage peut être prolongée.

Les méthodes de soudage par résistance, comme le soudage par points, sont plus utilisées et donnent d’excellents résultats avec les aciers revêtus. Les qualités anticorrosion d’un revêtement en zinc concernent essentiellement la zone des joints soudés conformément aux normes. Comme la résistance de contact du revêtement est plus faible, le soudage par points de l'acier revêtu nécessite un courant et une force d'électrode légèrement supérieurs à ceux des aciers non revêtus. Si l'épaisseur du revêtement augmente, le courant de soudage requis est plus élevé. Ainsi, pour améliorer l’aptitude au soudage de l’acier revêtu et allonger la durée de vie des électrodes de soudage, évitez d’utiliser des revêtements dont l’épaisseur est inutile dans vos applications de soudage.

Avec ses soudures étroites (de seulement quelques mm) et sa faible énergie de soudage, le soudage laser convient parfaitement aux aciers revêtus. Pour toute méthode de soudage par fusion, l’énergie de soudage doit être aussi minime que possible afin de limiter l’étendue de la zone chauffée sur la tôle revêtue. La nature sacrificielle du revêtement zingué offre une protection cathodique contre la corrosion pour les zones rayées et les soudures étroites. Après un soudage par fusion, il est recommandé de peindre la zone soudée ou de la protéger avec un autre revêtement adéquat.

La ventilation du lieu de travail doit être correctement assurée car le soudage des aciers zingués dégage des fumées contenant de l'oxyde de zinc.

Assemblage

Tous les revêtements à base de zinc conviennent à la méthode de collage adhésif à condition que la surface soit adaptée à l’adhésif utilisé (époxy, acrylique ou polyuréthane). Le collage adhésif présente l’avantage de conserver les propriétés anticorrosion du revêtement car celui-ci reste intact dans la zone du joint. Pour assurer une bonne adhésion, il convient d'éliminer minutieusement toute trace d'huile ou impureté des surfaces à coller. Un revêtement organique mince est recommandé dans de nombreux cas car il fournit la meilleure surface pour le collage adhésif. La compatibilité de la surface avec l'adhésif utilisé doit toujours être prise en compte au cas par cas.

Pour l'assemblage mécanique, les méthodes avec et sans attaches (par exemple boulon ou rivet) s'appliquent également au Galfan. Par exemple, les joints par agrafage, par pliage, à attache et à compression conviennent tous au Galfan, du fait de sa formabilité supérieure. Pour les joints soudés du Galfan, il est possible d'utiliser le brasage à la flamme ou à l'arc. Les adhésifs utilisés pour l'acier zingué conviennent également à l'acier revêtu de Galfan.

Peinture

La peinture apporte la couleur voulue au produit final et améliore également son niveau de protection à la corrosion. Comme pour le revêtement en zinc (Z), le Galfan (ZA) fournit un bon substrat pour la peinture lorsque les peintures utilisées sont adéquates. Les peintures et méthodes de peinture des aciers zingués (Z) sont applicables au Galfan. Pour avoir une surface peinte de qualité élevée, la qualité B de surface fournie par laminoir Skin-pass est recommandée.

Pour assurer une bonne adhésion, il convient d'éliminer minutieusement toute trace d'huile ou impureté des surfaces qui doivent être peintes. Le produit peut être pré-traité par phosphatation au zinc ou un autre traitement préalable adapté aux aciers avec revêtement à base de zinc dans l'usine réceptrice pour améliorer l'adhérence du revêtement.